Les films du mois de mars 2014

films mars 2014

Bamboin vous propose de découvrir en direct nos avis sur les films du moment ainsi que notre classement des films à aller voir en priorité. Le principe est très simple: nous allons voir un film, nous le commentons le soir même sur cette page, et tout ça rien que pour vos beaux yeux.

Voici donc notre baromètre de mars 2014 des films à ne pas manquer  suivi du tableau intégral de nos notes.

Au Top

  1. Her (Spike Jonze) 8/10
  2. Real (Kiyoshi Kurosawa) 8/10
  3. Wrong Cops (Quentin Dupieux) 7,6/10

A la ramasse

  1. L’étrange couleur des larmes de ton corps (Hélène Cattet, Bruno Forzani) 0/10 « parfois, on se dit que certains réalisateurs mériteraient vraiment de subir ce qu’ils font subir à leur personnages »
  2. Three Days to Kill (McG) 2/10 « pour le coup, ça fait vraiment 2 heures à tuer »
  3. La Légende d’Hercule (Renny Harlin) 2/10 « un mauvais herculéen, ahah »

 

Le tableau

Mars 2014Baptiste DupontGuillaume TixierThibault LinteMOYENNE
300 : La Naissance d'un Empire (Noam Murro)
5 mars
6 - Un plaisir coupable m'a emparé en voyant cette suite de 300 (que j'avais plutôt apprécié !). C'est tellement rythmé et les créateurs du film se sont tellement mis à fond dedans que ça marche ! Eva Green est complètement tarée aussi, ça apporte du pep's en plus. Après bien sûr, c'est une suite non extraordinaire, les effets spéciaux sont écœurants !6 - Certainement pas un grand film, mais en tout cas un film bien plus plaisant que son paresseux prédécesseur ! 300 : LA NAISSANCE D'UN EMPIRE est un film complètement barge, un blockbuster à tendance bis rital, un péplum à la frontière de GOD OF WAR et GEARS OF WAR... Par dessus tout, il est plus que conseillé aux fans d'Eva Green, totalement jubilatoire dans son rôle de guerrière dominatrice ! Un film de très mauvais goût, certainement, mais un film jouissif tout de même !4 - C'est sûr, il y a de l'action, tellement que finalement, on s'embête un petit peu. Heureusement que la photographie et les décors remontent un peu l'intérêt global du film. Ainsi qu'une formidable Eva Green!5,3
Arrête ou je continue (Sophie Fillières)
5 mars
5 - Peut-être qu'il y a un manque d'alchimie à ce drôle de film où l'on suit les déboires d'un couple à la dérive. Des situations drôles oui, mais après qu'en reste-t-il de ce long-métrage ? Probablement rien si ce n'est une bonne interprétation du duo Emmanuelle Devos/Matthieu Amalric.4 - L'impression de revoir le même éternel film de comédie décalée et fantaisiste à la française. Heureusement, le duo d'acteurs relève le niveau.4,5
Dans l'ombre de Mary - La Promesse de Walt Disney (John Lee Hancock)
5 mars
7 - Un film qui m'a bien ému où je n'ai pas été déçu par la mise en scène. On oppose ici le pouvoir de la littérature et celui du cinéma qui réconcilie. Nous comprenons les enjeux de l'auteure de Mary Poppins et nous prenons plaisir à replonger dans son univers pour fêter ses 50 ans ! Très sympathique.4 - Académique, dégoulinant de mièvrerie, sans personnalité, lisse à en vomir... Un téléfilm M6 qui heureusement se paye de supers acteurs, de chouettes décors et une photographie luxueuse. Monsieur Hancock, tout cela ne suffit pas à faire un bon film...5,5
Diplomatie (Volker Schlöndorff)
5 mars
6 - Tout cela est très bien fait et les acteurs sont formidables. Dommage que le tout ressemble cependant autant à une pièce de théâtre et que le travail d'adaptation pour le grand écran n'ait pas été plus poussé.6
N'importe qui (Raphaël Frydman)
5 mars
3 - Un film prétentieux sur un prétentieux = ennui mortel. Le comique n'à RIEN à faire au cinéma, YouTube oui, mais pas sur grand écran. Allez vous amuser ailleurs, laissez la place à d'autres, merci.3
Vampire Academy (Mark Waters)
5 mars
5 - C'est ce qui est bizarre, c'est que l'actrice qui joue la protectrice se permet de laisser son humour à deux balles, tout est prévisible, aucune saveur ne se dégage... Pfff, et ça se croit différent de Twilight, mais en même temps, plein d'ingrédients sont semblables.7 - Franchement, je m'attendais à beaucoup moins bien! C'est du fait et refait, bien sûr, mais il y a de l'action, un tout petit peu d'intrigue et assez de passion pour passer une très bonne séance. Que demander de plus?6
Les Chiens errants (Tsai Ming-Liang)
12 mars
8 - Des plans-séquences-tableaux qui laissent le temps au temps. Une critique sociale de la condition taïwanaise qui se dégage comme cela en parfum poétique, à capter pour le spectateur. Bien sûr, il faut s'accrocher pour bien suivre, mais bon, une belle contemplation cinématographique. Un grand merci.7 - 7,5
La Cour de Babel (Julie Bertuccelli)
12 mars
8 - Un documentaire plus que bon qui montre de manière bien réaliste et sociologique les histoires de différents enfants venants du monde entier. Les discussions qui pourraient être au début banales deviennent par la suite riches de détails intéressants sur différentes questions : religion, politique, sociologie,... C'est vraiment une belle immersion qu'on fait grâce à ce documentaire...7 - Immédiatement attachant, LA COUR DE BABEL dresse le portrait d'une série d'élèves tous plus attachants les uns que les autres. Usage habile du montage, évocation lumineuse de la France de la diversité, le long de Julie Bertuccelli (par ailleurs parcouru de deux ou trois maladresses et lieux communs agaçants) est une bouffée d'air frais à chaudement recommander aux plus aigris d'entre nous. Une chose est sûre : ça fait du bien par où ça passe.7,5
L'étrange couleur des larmes de ton corps (Hélène Cattet, Bruno Forzani)
12 mars
0 - Il y a ici clairement une envie de faire du grand fantastique. Malheureusement, le résultat est lui clairement pathétique. Le film va dans tout les sens sans que l'on ne ressente la moindre émotion ni le moindre frisson. On s’ennuie d'un bout à l'autre pour une fin attendue et aussi peu intéressante que le reste du film. Un cauchemar à oublier.0
Fiston (Pascal Bourdiaux)
12 mars
3 - Encore une comédie française à chier avec un plus qu'insupportable Kev Adams qui se coltine encore un rôle d'adolescent attardé pour la énième fois... Purée, mais va-t-il évoluer un jour ou merde ? Sinon, c'est un peu du vu et revu, on connaît la chanson, vraiment rien d'extraordinaire...42 - Deux individualités très peu complémentaires qui jouent à fond sur leurs propres clichés, cela donne... pas grand chose, d'autant plus que le scénario est d'un pathétique assez criant. Finalement, seule la petite histoire avec l'employé de banque, si humble soit elle, semble digne d'intérêt. C'est peu !3
How I Live Now (Kevin Macdonald)
12 mars
6 - Une surprise niveau scénario car je ne m'attendais absolument pas à regarder cette histoire (à vrai dire, je n'avais pas vu la bande-annonce avant de m'attaquer au film). On suit donc une charmante Saoirse Ronan en blondinette rebelle qui tente de survivre dans une guerre dévastatrice (mais non, ça n'est pas comme Hunger Games rooooh !!!) et rechercher son amour. Oui c'est bien, un côté poétique se dégage de tout cela avec un onirisme et une force de la nature. Mais bon, c'est tout, ça fait un peu du déjà-vu...8 - Très belle surprise, pour ce film qui arrive à traiter à la fois de la guerre d'une manière très poétique et de la vie à la campagne (d'une manière beaucoup moins fine). Ce scénario inattendu nous emmène là ou nous n'aurions imaginé aller d'une manière remarquable et est clairement l'un des meilleurs de ces derniers mois. Vous êtes en quête d'un peu de romantisme? Aller voir ce très beau film un peu maladroit, vous ne serez pas déçus.7
Monuments Men (George Clooney)
12 mars
6 - Oui, il y a beaucoup de maladresses de la part de Georges Clooney, il n'arrive pas à jongler avec d'un côté le fait de vouloir montrer une équipe de gars qui sauve l'art et de l'autre le fait de montrer un sauvetage de la mémoire qui s'opère grâce aux œuvres. Justement c'est le deuxième point qui m'a le plus intéressé et rend le film pas si raté que cela. Ça aurait pu être mieux, mais bon, je reconnais l'effort.3 - L'accueil critique de MONUMENTS MEN est inversement proportionnel à l'attente suscitée par le projet. Une raison à cela : le film est une réelle et cruelle déception. Où seul le travail d'Alexandre Desplat, qui signe une BO éblouissante (et apparait quelques minutes à l'écran), surnage dans un océan de platitude et d'inconséquence. MONUMENTS MEN est un sous-Spielberg vaguement plaisant par moments mais souvent embarrassant et surtout totalement anecdotique. Construit au dépit du bon sens et semblant vouloir contourner toute péripétie potentielle (ce qui se présente comme une dangereuse mission pour les Monuments Men du titre ne sera à peu de chose près qu'un sympathique séjour en Europe), le long-métrage de Clooney provoque un ennui poli. Au moins, ils ont l'air d'avoir bien ri pendant le tournage...4,5
The Canyons (Paul Schrader)
19 mars
44
Dark Touch (Marina De Van)
19 mars
6 - Une jolie esthétique de couleurs se joue dans ce film d'horreur où l'on suit cette petite fille qui commence à utiliser de dangereux pouvoirs surnaturels. Après des questionnements intéressants sur la relation compliquée entre parents et enfants s'ajoutent mais bon, je n'ai pas si accroché que cela, j'ai eu un peu de mal à aimer le film même si il requiert des points forts cités précédemment. 6 - Le retour du cinéma d'horreur social et ambitieux type années 70/80. Pas ce qui pouvait arriver de mieux au Genre, mais un long métrage par moments très touchant et en tout cas plastiquement virtuose.6
Her (Spike Jonze)
19 mars
8 - Un contexte futuriste qui fait écho au présent du spectateur, une belle histoire d'amour triste, une belle performance de la part de Joaquin Phoenix, une belle voix de la part de la sulfureuse Scarlett Johansson. Bref, je pense que c'est un film inoubliablement beau, ça fait du bien !88 - Belle vision du futur, histoire très touchante et belle. Quelques séquences oppressantes cependant par leur conformisme hors de propos. Un beau moment d'évasion.8
La Légende d'Hercule (Renny Harlin)
19 mars
2 - Un surplus de numérique (oui encore) qui pourrissent le film de A à Z (Pompéi avait un petit charme, mais pas là). Les acteurs jouent tellement pitoyablement que le film devient très vite parodiable (surtout les effets de ralentis utilisés à gogo). Aucune saveur ne se dégage de ce film de merde, quel ennui...2
Situation Amoureuse : C'est Compliqué (Manu Payet, Rodolphe Lauga)
19 mars
5 - Des situations par moments drôles mais avec un recul, aucune touche n'apparaît sur toutes les scènes, c'est vraiment très plat. Bon et puis l'histoire, on la connaît, la fin veut se faire détacher des autres films mais bon, c'est du déjà-vu. C'est un peu dommage car c'est écrit par Romain Levy (réalisateur du très réussi Radiostars)...3 - Souvent maladroit, presque toujours trop banal et ni drôle ni vraiment touchant. Le casting était pourtant bon. On attend avec impatience le prochain film de Mr Payet que l'on espère un peu plus mordant.3
Three Days to Kill (McG)
19 mars
2 - Un film avec un casting plutôt alléchant mais qui se ridiculise avec un "r" majuscule tant son scénario est tellement incohérent qu'il en devient parodiable à en vomir sur l'écran. Du vu, du revu et du re-re vu à souhait et une histoire aussi plate plombent le film pitoyablement... Mais pourquoi Kévin Costner a dit oui pour un scénario de Luc Besson ?!22
Wrong Cops (Quentin Dupieux)
19 mars
7 - Quentin Dupieux signe la "suite" de Wrong avec ce film aussi barge que le premier, toujours avec ce côté totalement absurde et décalé, mais terriblement drôle. Les éléments humoristiques sont agrémentés de stop sur l'image qui ajoutent encore un côté gag, c'est assez hilarant. Mais si je ne mets pas 8, c'est que je préférais Wrong qui posait vraiment une ambiance onirique fort appréciable... 7 - Le meilleur film de Dupieux. Un peu mal rythmé et vain par moments (il faut dire que le cinéaste a filmé un premier jet) WRONG COPS reste cela dit un régal. Eric Judor y est exceptionnel.9 - Très beau parti prix visuel et rythmique. Tout s'imbrique naturellement dans ce monde fou et cependant, très peu oppressant. Une vrai réussite comique et esthétique: un grand comique franco-américain comme on en voit beaucoup trop rarement!7,6
Aimer, boire et chanter (Alain Resnais)
26 mars
8 - Un grand nom du cinéaste nous quitte avec ce film très théâtral, reprenant un peu l'idée de Citizen Kane avec ce Georges qu'on ne verra jamais. Décors épurés, jeux d'acteurs drôles et bons, fin ambiguë à souhait, ambiance très sympathique, ... Merci monsieur Resnais, merci pour tout ! 77
Captain America, le Soldat de l'Hiver (Anthony Russo, Joe Russo)
26 mars
7 - Un bon film Marvel plein de rebondissements à souhaits. Merci à Scarlett Johansson pour la (magnifique) touche féminine. Sinon le film est plutôt bon dans l'ensemble, même si je n'avais pas aimé le premier, la continuité est bien faite et assumée. Plutôt pas mal du tout je dirais même.77
De toutes nos forces (Nils Tavernier)
26 mars
6 - Oui c'est une histoire touchante, la relation entre père et fils marche bien, la composition du cadre par moments rend compte d'éléments significatifs sur l'histoire (enfermement du personnage, rapprochement, etc) mais bon, au final, tout cela est mal dosé, on croirait voir un téléfilm de France 3. C'est aussi un peu trop tire-larmes et trop prévisible. Dommage...6
Les Gazelles (Mona Achache)
26 mars
6 - Il y a un truc, je crois que c'est par le montage alterné et/ou parallèle abondant qu'il y a une sorte de force qui se dégage de ce film. Le film est une boucle pour montrer subtilement les désillusions de la vie. Ce n'est pas si raté que cela finalement...5 - Le travail est fait.5
Real (Kiyoshi Kurosawa)
26 mars
8 -5 - Lourd et lent! L'intrigue, très bonne, se mélange à un manque de rythme, celui là même qui fait souvent le charme des films asiatiques, mais qui ici passe très difficilement, surement du au caractère un peu brouillon de certaines parties du scénario.6,5

A Propos de l'Auteur

thibault linte a publié 87 articles sur ce site.

Passionné de cinéma et de politique, cet illustre souverain de la myrtille a décidé de quitter les plaines verdoyantes de son enfance, pour parcourir le monde à la recherche de la connaissance suprême. En attendant de la trouver, il vous livre ici ses pensées sur un monde qu’il aimerait tant révolutionner. Sinon, Thibault dénigre les bobos, bien que son livre de chevet soit Cioran près du catalogue IKEA.


Les films de septembre 2013Les films d’avril 2014

Laisser un commentaire

Votre email ne sera jamais publié ou partagé.