17 / Welcome to New York

welcome to nyLes films à attendre pour 2014 / 

N°17. Welcome to New York

Sortie indéterminée. Un film de Abel Ferrara avec Gérard Depardieu, Jacqueline Bisset, Marie Mouté…

Il est vrai que sur le papier l’affaire DSK n’est pas la chose la plus intéressante à transposer au cinéma. On pourrait même taxer d’opportunisme l’équipe à l’origine du film si elle n’était pas dirigée par Abel Ferrara (BAD LIEUTENANT, THE KING OF NEW YORK), qui de toute évidence ne cherche pas avec ce nouveau projet à se faire de l’argent. Voyeur, le film le sera assurément… Et alors ? C’est bien là tout son intérêt.

WELCOME TO NEW YORK ne compte pas juste nous montrer le déroulé de l’affaire du Sofitel (même s’il semble tout de même le faire avec délectation), il compte partir de l’histoire de Dominique Strauss-Kahn pour dresser un portrait de la politique actuelle. Comment un homme de pouvoir au sommet de la gloire peut-il tout détruire simplement pour satisfaire ses bas-instincts ? Comment un être humain est-il finalement constamment rappelé à sa condition animale ? Le sujet passionne Ferrara, qui lorsqu’on lui reproche en interview de faire ce film répond qu’il ne voit pas pourquoi ce sujet serait moins intéressant qu’un autre.

Avec Gérard Depardieu (qui a participé bénévolement en plus d’offrir ses 4 millions d’euro de salaire du dernier ASTERIX à Ferrara) dans la peau de DSK et Jacqueline Bisset dans le rôle d’Anne Sinclair, le film semble vouloir partir de l’arrestation de l’ex-directeur général du FMI pour ensuite suivre l’évolution de sa relation avec sa femme.

WELCOME TO NEW YORK, qui au vu des premières images a été tourné avec un budget minuscule (Ferrara est un habitué), promet de jouer à fond la carte de la provocation. On l’attendait pour fin 2013 mais on n’a aucune nouvelle de son avancement. Tout juste sait-on que selon le réalisateur Anne Sinclair ferait tout pour empêcher la sortie. « Elle essaie encore de bloquer le film… Peut-être qu’elle y parviendra… », explique-t-il.

A Propos de l'Auteur

FreedentWhite a publié 154 articles sur ce site.

Depuis son plus jeune âge, FreedentWhite développe une passion sans bornes pour le Septième Art. Par dessus tout, il aime Powell, Pressburger, Argento, Malick, Burton et Jodorowsky. Si certains croient qu'il a une dent contre Luc Besson – tout particulièrement lui –, il dévore pourtant tous les types de cinéma ; qu'ils soient d'auteur ou de divertissement (ou les deux). Avant tout, il aime les bons films.


18 / Inherent Vice16 / Maps to the Stars

Laisser un commentaire

Votre email ne sera jamais publié ou partagé.