22 / La Belle et la Bête

la belle et la bete gansLes films à attendre pour 2014 / 

N°22. La Belle et la Bête

12 février. Un film de Christophe Gans avec Léa Seydoux, Vincent Cassel, André Dussollier…

Nous nous devions de défendre ardemment un projet français. Ce sera donc LA BELLE ET LA BÊTE, le nouveau long-métrage de Christophe Gans (CRYING FREEMAN, LE PACTE DES LOUPS, SILENT HILL)… Et si le cinéaste n’a encore jamais accouché d’un véritable grand film, il faut bien reconnaître qu’il est encore l’un des seuls en France à avoir une ambition démentielle. Il est même à ce jour le principal représentant de notre cinéma fantastique, et il faut rappeler qu’il a attiré pas moins de 5 millions de spectateurs en 2001 pour LE PACTE DES LOUPS, preuve que chez nous aussi le cinéma de genre peut être rentable.

LA BELLE ET LA BÊTE est donc le projet hexagonal le plus ambitieux de l’année, et avec un budget de 45 millions d’euros il ne doit pas échouer. Plus difficile encore, il doit convaincre les français qu’ici aussi on peut faire du divertissement populaire de qualité.

Le pari de refaire aujourd’hui LA BELLE ET LA BÊTE était quelque peu risqué. Passer après Cocteau était pour l’ex-fondateur de Starfix et de HK Magazine un sacré challenge, et pour arriver à ses fins il a décidé d’emprunter une toute nouvelle voie. Narré à la première personne, le film devrait davantage plaire aux enfants et contenter les fans de l’univers d’Hayao Miyazaki, source d’inspiration totalement revendiquée par Gans.

Finalement, cette réactualisation du conte à l’heure du numérique et des grands succès américains tels qu’ALICE IN WONDERLAND, OZ THE GREAT AND POWERFUL ou BLANCHE-NEIGE ET LE CHASSEUR était tout à fait logique. Juste qu’on ne s’attendait pas à ce qu’elle vienne de chez nous.

Si le film a carrément divisé la critique lors des premières projections de presse, on attend donc de se faire nous-même une opinion la semaine prochaine, tant on veut croire en sa réussite. Porté par le duo Vincent Cassel / Léa Seydoux (à priori deux excellents choix), le film de Christophe Gans a en tout cas l’air d’être visuellement époustouflant.

Rendez-vous très vite dans le tableau Bamboin du mois de février pour nos notes !

A Propos de l'Auteur

FreedentWhite a publié 154 articles sur ce site.

Depuis son plus jeune âge, FreedentWhite développe une passion sans bornes pour le Septième Art. Par dessus tout, il aime Powell, Pressburger, Argento, Malick, Burton et Jodorowsky. Si certains croient qu'il a une dent contre Luc Besson – tout particulièrement lui –, il dévore pourtant tous les types de cinéma ; qu'ils soient d'auteur ou de divertissement (ou les deux). Avant tout, il aime les bons films.


23 / Her21 / La Grande Aventure Lego

Laisser un commentaire

Votre email ne sera jamais publié ou partagé.