Les animaux malades de la peste.

Nous avons un lion galeux, un souffre âcre de pestilence autour de notre nation, et plutôt que de chercher un vaccin, nous masquons nos nez.

Comment, comment peut-on décemment parler de moralisation de la vie politique de façon si badine ? De qui se moque-t’on en nous proposant une « déclaration du patrimoine » des politiques ?

Cette déclaration marque clairement la volonté du gouvernement de ne pas prendre au sérieux la colère montante d’un peuple qui en a assez qu’on lui mente, un écran de fumée supplémentaire d’une « élite » qui s’accroche comme elle peut au pouvoir, ayant perdu tout sens commun, toute proximité avec les français. Visiblement, François Hollande pense qu’il suffira d’afficher à la vue de tous la vie privée de son gouvernement pour nous convaincre de sa légitimité, visiblement on nous prend pour des imbéciles. Il semble aller de soi qu’un individu qui a ouvert un compte non déclaré à l’étranger ne va pas l’inscrire sur sa déclaration, par pure moralité.

patrimoine-ministres-gouvernement-hollande.jpg

(On clique bien gentiment sur la photo de famille pour accéder aux déclarations du patrimoine sus-citées)

Nous n’allons pas ici entrer dans un débat philosophique laborieux sur la moralité de l’homme et les attraits que pourrait exercer le pouvoir sur lui, en revanche, on peut proposer une solution, concrète, qui curieusement n’a pas été abordée par notre gouvernement : le listing des comptes ouverts à l’étranger.

Cette méthode, utilisée aux Etats-Unis, et plus proche de nous, par l’Allemagne, consiste à forcer les banques à donner les listes de leurs clients ayant ouvert des comptes à l’étranger. Cette méthode, simple, est en soi imparable, tout compte non déclaré serait immédiatement repéré. Par ce silence, on retrouve toute cette mesquinerie qui consiste à écarter du revers de la main les préoccupations des français de la part de nos dirigeants.

Nous ne sommes pas dans un système où une petite élite est en droit de se sentir supérieure, la république existe pour et PAR les citoyens, ce que les français veulent de nos ministres, ce n’est pas une ridicule « course au plus pauvre », mais bien de réelles mises en pratique. Depuis plusieurs années, ( depuis la disparition de De Gaulle diront certains), notre pays se dirige lentement mais surement vers une  ploutocratie.

Cette élite qui traverse la crise comme si elle n’existait pas, pendant que les inégalités augmentent, va dans le mur, car si la « révolution » ne se fait pas dans les urnes, elle se fera dans la rue, chose dont devrait se souvenir Monsieur Bartolone lorsqu’il qualifie  » d’ennemis de la démocratie » ces manifestants anti-mariage gays deployant une banerolle à l’Assemblée; tout en faisant voter une loi qui bouleverse le modèle que les français connaissent depuis des décennies à main levée par 500 personnes.

« Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs . »

Je suis contre une mise en scène pathétique des possessions des politiques. Je suis pour une véritable moralisation qui ne passe pas par les gestes grandiloquents d’un clown suffisant, mais par la vraie mise en place de lois, de décrets limitant le pouvoir des uns, et redonnant la force de l’exercer au peuple.

 

A Propos de l'Auteur

a publié 8 articles sur ce site.

Mesquin de nature, vous me trouverez rôdant ici en train de dénigrer sans pitié le travail d'un réalisateur tourmenté et de toute l'équipe d'intermittents du spectacle ayant contribué à me faire perdre de 1h30 à 4h de ma vie devant un mauvais film. Effrontés qu'ils sont. Mauvaise foi et mesquinerie marqueront mes interventions.


Laisser un commentaire

Votre email ne sera jamais publié ou partagé.