50 films à attendre pour 2013 (3/10) – N°40 à 36

Suite de notre Top 50 des films à attendre pour 2012. Allez, encore un petit effort, on en est presque à la moitié…

star trek into darkness40. Star Trek Into Darkness

12 juin. Un film de J.J. Abrams avec Chris Pine, Zachary Quinto, Benedict Cumberbatch…

Suite au carton du reboot sorti en 2009, l’équipe réunie par J.J. Abrams se retrouve pour un nouvel épisode de Star Trek. Cette douzième aventure cinématographique, bien plus friquée que les épisodes d’avant 2009, nous narre le retour de l’équipage de l’Enterprise à la base de Starfleet, alors même que de dangereux terroristes se dissimulent à l’intérieur de l’organisation. Le premier volet signé J.J. Abrams prolongeait intelligemment l’univers de la série en préférant l’émotion au ton glacial du show télévisé. Principal nouvel arrivant dans l’aventure: le comédien britannique Benedict Cumberbatch dans le rôle du bad guy. On avait déjà vu le bonhomme dans la série Sherlock ou dans La Taupe. Ces derniers temps, il perce à Hollywood avec Cheval de Guerre ou encore Le Hobbit, dans lequel il interprète à la fois le dragon Smaug et le Nécromancien. Star Trek Into Darkness devrait assurer sa reconnaissance. On sera là pour voir ça.

l ecume des jours

39. L’Écume des jours

24 avril. Un film de Michel Gondry avec Romain Duris, Audrey Tautou, Omar Sy…

Romain Duris, Audrey Tautou, Gad Elmaleh, Omar Sy, Alain Chabat, Charlotte Le Bon… Très éclectique, le casting du nouveau Gondry (La Science des rêves, The We and the I) donne l’impression que toute la nouvelle génération française est de la partie. Adaptée du réputé inadaptable L’Écume des jours de Boris Vian publié en 1947, cette version Gondry ressemble de près comme de loin à l’oeuvre-somme que l’on attendait tant de la part du cinéaste. Si on en croit les premiers retours extrêmement positifs, L’Écume des jours serait un grand moment de cinéma poétique apte à satisfaire autant les fans de Soyez sympas, rembobinez ! que ceux d’Eternal Sunshine, les deux œuvres-phares du metteur en scène.

Evil dead

38. Evil Dead

8 mai. Un film de Fede Alvarez avec Jane Levy, Shiloh Fernandez, Jessica Lucas…

« The most terrifying film you will ever experience », nous indique en toute modestie l’affiche du film. Mais de quoi parle cette tagline ? De ce remake, ou de l’original signé par un Sam Raimi tout débutant en 1981 ? Parce que si c’est de ce dernier dont parle l’affiche, on est pas loin de pouvoir lui donner raison, à ceci près que s’il était terrifiant, le premier volet de la trilogie originale était aussi suffisamment démentiel pour pouvoir être pris avec beaucoup d’humour… Ce qui n’a pas vraiment l’air d’être le cas de cette relecture adoubée par le sieur Raimi himself après de multiples tentatives d’écriture d’un quatrième volet en présence du mythique Bruce Campbell. Aux énormes craintes des fantasticophiles (pourquoi un personnage féminin pour remplacer l’icone Ash ? Le film sera-t-il aussi gore que les premiers ? Pourquoi un débutant à la réalisation ?..) a pourtant succédé un immense soulagement avec l’arrivée de la première bande-annonce. Non seulement les passages cultes d’Evil Dead 1&2 sont de la partie, mais qui plus est ça a l’air super gore et défoulant! En produisant lui-même le remake de son premier film et en en déléguant une partie du scénario à l’oscarisée Diablo Cody (Juno), Sam Raimi aurait-il réouvert avec brio le fameux Livre des Morts ? Réponse en mai.

Elysium (1)

37. Elysium

14 août. Un film de Neill Blomkamp avec Matt Damon, Jodie Foster, Sharlto Copley…

On se souvient tous de District 9, sans doute l’un des plus grands films de science-fiction des années 2000. Créant la surprise générale en 2009, le réalisateur originaire d’Afrique du Sud Neill Blomkamp, tout juste repéré par Peter Jackson, accédait à la postérité.  Pour cette épreuve toujours risquée du deuxième long-métrage, Blomkamp persiste dans la SF hardcore et rejoue le grand classique de la lutte des classes. Dans un futur lointain dans lequel la Terre est dévastée, les pauvres survivent comme ils le peuvent à la surface de la planète tandis que les riches vivent paisiblement sur une station spatiale nommée Elysium. Matt Damon, la boule à zéro, interprète Max, un terrien en pleine mission qui aura la lourde tâche de rétablir l’égalité entre les deux mondes. Un des sujets forts du film ? L’immigration… Et à vrai dire, on n’en sait pas beaucoup plus. Rappelons-nous seulement qu’à l’époque de District 9, Blomkamp ne disposait que de 30 millions de dollars. Un budget riquiqui utilisé avec une intelligence telle que le film semblait en avoir coûté le triple. Avec les 120 millions qui lui sont accessibles pour Elysium, nous vous laissons imaginer l’ampleur de ce qui nous attend, d’autant plus que quelques photos amateures prises sur le tournage semblent montrer de vilaines bestioles qui confirment l’orientation horrifique du projet.

air disturbance poster

36. Air Disturbance

Sortie indéterminée. Un film de Joe Dante avec Dylan Walsh, Robert Englund…

Oui, l’affiche teaser d’Air Disturbance fait penser à une série Z qu’on retrouverait directement sur M6 un jour de semaine en deuxième partie de soirée. Et pourtant se cache derrière cette ignoble image le tout premier visuel promotionnel du nouveau Joe Dante, le réalisateur jadis en vogue des Gremlins, des Explorers, de Hurlements ou encore de Panic sur Florida Beach ! Depuis, le bonhomme en a vu de toutes les couleurs. De l’injuste échec de ses Looney Tunes passent à l’action à la sortie en DTV quasiment partout dans le monde de son fort sympathique The Hole, le réalisateur a rejoint le club de ses premières amours, celles qui inspirèrent autrefois ses plus grands films. S’il bouffait dans sa jeunesse quantité de séries B, désormais le voilà contraint d’accepter les budgets les plus ridicules pour continuer son cinéma. Que Joe Dante se rassure cependant: Hollywood l’a peut-être oublié, mais nous, on sera toujours impatients de découvrir ses nouvelles pelloches pleines d’amour et de passion pour le 7ème Art. En 2013, c’est donc avec Air Disturbance que nous revient le réalisateur. Air Disturbance est ce qu’on appelle communément un found footage (Paranormal Activity style, quoi). On y verra toute une ribambelle de protagonistes coincés dans un avion dans lequel un père protégera sa fille télépathe d’un fanatique religieux. À priori tout cela ne paye pas de mine, mais attendez de voir la mise en scène et les beaux trucages artisanaux du maître avant de crier gare.

A Propos de l'Auteur

FreedentWhite a publié 154 articles sur ce site.

Depuis son plus jeune âge, FreedentWhite développe une passion sans bornes pour le Septième Art. Par dessus tout, il aime Powell, Pressburger, Argento, Malick, Burton et Jodorowsky. Si certains croient qu'il a une dent contre Luc Besson – tout particulièrement lui –, il dévore pourtant tous les types de cinéma ; qu'ils soient d'auteur ou de divertissement (ou les deux). Avant tout, il aime les bons films.


50 films à attendre pour 2013 (6/10) – N°25 à 2150 films à attendre pour 2013 (4/10) – N°35 à 31

Laisser un commentaire

Votre email ne sera jamais publié ou partagé.