50 films à attendre pour 2013 (2/10) – N°45 à 41

This entry is part 1 of 9 in the series Les films à attendre pour 2013

Deuxième journée pour notre sélection des 50 films à attendre pour 2013. On avance lentement mais sûrement. Les films que l’on retrouve à ce niveau sont déjà très attendus. Les N°45 à 41, c’est par ici.

45. Le Dernier Rempart

23 janvier. Un film de Kim Jee-woon avec Arnold Schwarzenegger, Jaimie Alexander, Peter Stormare…

Pourquoi est-ce qu’on attend Le Dernier Rempart ? Pour au moins deux raisons. La première, c’est qu’on retrouve pour la première fois depuis près d’une décennie Arnold Schwarzenegger en tête d’affiche d’un film d’action. La deuxième, c’est que le film est réalisé par le coréen génial Kim Jee-woon, qui signe ici son premier métrage en langue anglaise. Pour ce baptême du feu, le metteur en scène de J’ai rencontré le Diable et A Bittersweet Life plonge dans le registre de l’actionner survolté. A priori complètement siphonné, Le Dernier Rempart est une relecture contemporaine du mythe du Western. Un shérif, le chef d’un cartel de drogues, la frontière mexicaine. L’argument est simple, notre ami Arnold doit arrêter à temps le malfrat. A partir de là, libre à Kim Jee-woon de déployer tout l’arsenal pyrotechnique que l’on attend impatiemment de voir à l’écran. Ça sent bon la série B jouissive et totalement décomplexée !

colt 45

44. Colt 45

Sortie indéterminée. Un film de Fabrice Du Welz avec Gérard Lanvin, Joey Starr, Alice Taglioni…

En 2008, suite à l’échec cuisant de son pourtant magnifique Vinyan, Fabrice Du Welz peine à trouver les financements pour un nouveau projet. Quatre ans plus tard, Colt 45 prend forme. Colt 45, c’est un polar dans la grande tradition française. On y retrouve entre autres Gérard Lanvin, Simon Abkarian et Joey Starr impliqués dans une guerre des polices dévastatrice.  Ecrit par un ex du magazine Mad Movies, Fathi Beddiar, le film est photographié par le brillant Benoît Debie, qui officiait déjà sur les deux premiers Du Welz (Calvaire et Vinyan, donc). Cette production Thomas Langmann (The Artist… mais aussi Stars 80) s’annonce clairement comme le premier projet populaire d’un cinéaste qui remet en question ses expérimentations passées. On espère qu’il ne se soit pas conformé au tout-venant de la production francophone et que son film carbure plutôt à la testostérone. Qui plus est, que le film se révèle d’une détonante noirceur aurait largement de quoi satisfaire les quelques fans du cinéaste.

kotoko

43. Kotoko

Sortie indéterminée. Un film de Shinya Tsukamoto avec Shinya Tsukamoto et Cocco.

Avec Kotoko, Shinya Tsukamoto a dynamité les festivals du monde entier. Déjà sorti dans plusieurs pays (vous le trouverez même en DVD assez facilement chez nos amis anglais), le film du réalisateur des trois Tetsuo est perçu par la critique comme son oeuvre de la maturité. Récompensé à Venise, Kotoko signe le grand retour d’un cinéaste pour qui les années 2000 furent assez discrètes. La chanteuse Cocco interprète une jeune mère victime de troubles mentaux. Suite à d’effrayantes visions où elle se voit maltraiter son enfant, une assistante sociale lui retire le bambin. Arrive alors un écrivain à succès qui va tomber amoureux de la demoiselle, pour le meilleur et pour le pire. On doit le film autant à Tsukamoto qu’à sa comédienne, Cocco ayant connu un grand succès dans le Japon des années 90 alors même qu’elle était sujette à des troubles mentaux (dépression, automutilation…). Une sortie en France devrait arriver dans le courant de l’année 2013, que ce soit au cinéma ou directement en DVD.

MONSTERS UNIVERSITY

42. Monstres Academy

10 juillet. Un film de Dan Scanlon avec Billy Crystal, John Goodman, Steve Buscemi…

Et une préquelle pour Pixar, une ! Si beaucoup remarquent une certaine baisse de régime depuis le rachat du studio à la lampe bondissante par Disney, on ne peut effectivement que constater que le calendrier des sorties Pixar est bardé de suites et de ressorties 3D, ce qui n’était pas forcément toujours le cas auparavant. Parmi les films qu’on avait adoré tout en priant pour que jamais une suite ne puisse voir le jour, Monstres & Cie était l’un des plus gros chocs émotionnels offerts par le studio. Plutôt qu’une suite en bonne et due forme, Pixar nous propose donc une préquelle, un « Monsters Inc Origins » toujours avec Bob et Sulli. Si on mise cela dit sur la réussite du film, c’est bien parceque le postulat de départ (la comédie étudiante) pourrait être propice à de nombreuses trouvailles qui pourraient faire de ce Monstres Academy un très bon héritier des films du génial John Hughes. On espère que Dan Scanlon, réalisateur du court Martin et la lumière fantôme saura séduire le public et surprendre avec une intrigue à propos de laquelle très peu d’éléments ont été révélés pour l’instant. Et pour ce qui est des projets originaux, 2014 et 2015 seront surement de grandes années pour Pixar avec deux projets totalement inédits.

The-Lords-of-Salem

41. The Lords of Salem

Premier semestre. Un film de Rob Zombie avec Sheri Moon Zombie, Udo Kier, Dee Wallace…

Pour seulement 1,5 millions de dollars de budget, The Lords of Salem est finalement aussi attendu qu’il est fauché. Enfin, fauché, façon de parler, puisqu’il suffit de voir la magnifique bande-annonce du nouveau film de Rob Zombie pour s’extasier devant la maîtrise formelle de la bête. A la rencontre d’esthétiques aussi diverses que celles chères à Kubrick ou à Argento, ces quelques images ne dévoilent rien du scénario. Pourtant, on sait que l’intrigue prend place à Salem, de nos jours, et qu’une célèbre DJ y réveille une horde de sorcières en diffusant un mystérieux vinyle à la radio. Pour ce nouveau film, le chanteur et réalisateur (on lui doit le coup de massue The Devil’s Rejects et les deux derniers Halloween) aborde le genre d’une manière inédite. The Lords of Salem préfère l’horreur atmosphérique aux jump-scares à la con dont se gargarisent aujourd’hui beaucoup de ses confrères (y a-t-il eu ne serais-ce qu’un grand film d’horreur en 2012 ?). Douce ironie alors que de voir Oren Peli, papa de la déplorable saga Paranormal Activity, produire le dernier effort de Rob Zombie.

A Propos de l'Auteur

FreedentWhite a publié 154 articles sur ce site.

Depuis son plus jeune âge, FreedentWhite développe une passion sans bornes pour le Septième Art. Par dessus tout, il aime Powell, Pressburger, Argento, Malick, Burton et Jodorowsky. Si certains croient qu'il a une dent contre Luc Besson – tout particulièrement lui –, il dévore pourtant tous les types de cinéma ; qu'ils soient d'auteur ou de divertissement (ou les deux). Avant tout, il aime les bons films.


Series Navigation50 films à attendre pour 2013 (6/10) – N°25 à 21 >>

Laisser un commentaire

Votre email ne sera jamais publié ou partagé.