HumanoGames : entre virtuel et réel

Les réseaux sociaux sont-ils virtuels ou réels ? Se désocialise-t-on en restant toutes nos journées devant un écran ? La question de la frontière entre le réel et le virtuel se pose de plus en plus dans nos sociétés.

Crée en 2009, HumanoGames, start-up du jeu social, a décidé de surfer sur cette ambigüité en vogue afin de proposer le premier jeu social ayant des répercussions directes dans l’économie réelle. Le tout, afin de développer le microcrédit et sensibiliser les joueurs aux « enjeux sociétaux, solidaires ou liés au développement durable ».

Le principe de l’entreprise est de créer des jeux mêlant fiction et réalité en faisant intervenir petit à petit des acteurs de l’économie dans le jeu.

Un seul jeu (mais quel jeu) est pour l’instant sorti des locaux de cette petite entreprise : « Happy Life ». Un jeu sur le micro-crédit qui a déjà séduit plus de 600 000 internautes ainsi que plusieurs Business Angels tel que Roland Tripard, président du directoire de SeLoger.com. L’entreprise a ainsi réussi à lever 160 000€ en août afin de financer son expansion, et ce n’est qu’un début.

Afin de nous familiariser un peu plus à l’entreprise, revenons sur son jeu phare : Happy Life.

Ce jeu social (disponible sur Facebook), a pour but de sensibiliser l’internaute au microcrédit. Le principe simple et innovant est le suivant : l’internaute gère un commerce virtuel et doit se développer. Alors qu’il progresse dans le jeu, il se familiarise aux principes de micro-crédit qui lui sert à évoluer.

Peu à peu, le joueur est invité à découvrir de véritables entreprises (micro-entrepreneurs) dans lesquelles investir, tout cela grâce à des plates-formes de microcrédit partenaires : Babyloan et Kiva.

Le joueur a ainsi l’occasion d’investir les points gagnés virtuellement dans ces entreprises, le but final étant de créer le lien entre les internautes et les micro-entrepreneurs.

Cette idée originale et philanthropique a déjà été récompensée dans un bon nombre de chalenges informatiques dont le Web2day de Nantes.

Bamboin souhaitait lui aussi féliciter l’initiative, d’autant plus que, d’après la jeune expérience de l’entreprise, l’idée se trouve être rentable économiquement.

Crédits photos : afjc.com et sfr.com

A Propos de l'Auteur

thibault linte a publié 87 articles sur ce site.

Passionné de cinéma et de politique, cet illustre souverain de la myrtille a décidé de quitter les plaines verdoyantes de son enfance, pour parcourir le monde à la recherche de la connaissance suprême. En attendant de la trouver, il vous livre ici ses pensées sur un monde qu’il aimerait tant révolutionner. Sinon, Thibault dénigre les bobos, bien que son livre de chevet soit Cioran près du catalogue IKEA.


Laisser un commentaire

Votre email ne sera jamais publié ou partagé.