Blu-ray 3D – Marvel’s The Avengers (Avengers)

Genre : Action, comédie, science-fiction.

Un film américain de Joss Whedon, avec Robert Downey Jr, Chris Evans, Samuel L. Jackson … , sorti en 2012.

Film : 9/10
Technique : 9,5/10
Bonus : 4/10

L’histoire : Une équipe de héros aux pouvoirs exceptionnels se constitue afin d’affronter la menace d’une invasion extraterrestres dirigée par le dieu Loki. Mais avant de partir en guerre, déjà faudrait-il que Thor, Iron Man, Captain America, Hulk, la Veuve Noire et Oeil de Faucon cessent de faire jouer leur ego.

On avait tort de se moquer des bandes-annonces il y a quelques mois de cela. Avengers, projet à long terme complètement fou, est en fin de compte une tuerie cinématographique que l’on ne souhaiterait à personne de manquer. Réunissant tous les super-héros Marvel ayant bénéficié récemment d’un long-métrage maison, le film de Joss Whedon (créateur de la série Buffy contre les Vampires) n’est rien moins que le monument SF que l’on n’osait, il est vrai, plus vraiment attendre.

Incroyable mais vrai, dans Avengers chacun des personnages à son importance et son moment de gloire. Mieux, Whedon trouve un équilibre parfait lui permettant de mettre sur un pied d’égalité nouvelles et anciennes recrues. Un arsenal de répliques déjà cultes et de chamailleries en tout genre se déploie à la rencontre de ses protagonistes aux caractères bien trempés, et si l’on rit bien souvent de bon coeur, on reconnait aussi la dextérité du metteur en scène/scénariste qui jongle à merveille entre joutes verbales amusantes et titanesques morceaux d’action. Toujours divertissant, le film propose quelques unes des séquences de destruction massive les mieux chorégraphiées de ces dernières années.

On retiendra d’Avengers son étourdissante dernière demie-heure, tour de force technologique qui ressuscite, et ce n’est pas la moindre de ses qualités, l’émotion des grandes heures de la trilogie Star Wars. N’en déplaise aux quelques détracteurs du film qui n’hésitent pas à le comparer à une pitrerie pour les mioches, la première rencontre des Vengeurs au cinéma fait jaillir au plus profond de nous des souvenirs d’enfance que l’on n’imaginait plus voir ressortir. Face à l’excitation toute enfantine mais jamais débilitante que provoque le film, c’est clairement l’impression de feuilleter l’un des comics originaux qui s’impose.

Avec ses péripéties à foison, son méchant que personne ne prend au sérieux quoi qu’il entreprenne, sa structure narrative proche du développement d’une série télévisée ou encore sa mise en scène toujours lisible dans l’action; Avengers est un véritable festival de couleurs qui se répercute jusque dans sa photographie chatoyante. Autant dire que l’on attendait le Blu-ray fébrilement, curieux de savoir comment Disney allait transporter la démentielle expérience de cinéma sur une si petite galette.

Le pari est remporté haut la main et la copie HD en 2D fait office de pure démonstration technique. Que ce soit dans la profondeur ou dans le piqué des images, le transfert d’Avengers est une prouesse qui surpasse encore les standards de la haute définition. Pour ce qui est du disque proposant la 3D, une technologie encore un peu hésitante sur nos TV relief, force est de constater qu’on atteint aussi ici des sommets. Certes pas indispensable au film car non natif, le relief est la cerise sur le gâteau qui démultiplie encore le plaisir procuré par les nombreux plans larges que propose le réalisateur de Serenity. Jamais trop sombre, le rendu de l’image en 3D souffre cela dit de légers dédoublements dans la première partie du film et nuit un chouïa à sa résolution. Rien de grave puisque, comme on vous le dit, la compression d’Avengers s’en tire avec les honneurs que ce soit en relief ou en 2D.

Côté son, préparez vos voisins à deux heures d’un vacarme assourdissant. Il faut bien avouer que la tentation d’augmenter le volume du téléviseur se fait ressentir dès les premières minutes tant les qualités optimales de la répartition sonore et l’envie de se retrouver à l’intérieur de ce blockbuster bigger than life pressent votre cerveau de chercher la télécommande. On ne fera pas autant l’éloge des suppléments, presque inexistants que ce soit en DVD ou en blu-ray. Entre un court making-of promotionnel et un bêtisier pas toujours marrant, on retiendra surtout d’intéressantes scènes coupées et un court métrage inédit tout à fait réjouissant répondant au nom barbare de Edition unique Marvel: n°47. Pas grand chose à se mettre sous la dent, donc, et l’on imagine aisément que Disney nous prépare une édition plus prestigieuse pour accompagner la sortie du deuxième volet, prévu pour 2015.

Promis juré, maintenant que l’on sait tout le bien qu’a fait Joss Whedon aux adaptations Marvel pour le cinéma, on tournera notre langue plusieurs fois dans la bouche avant de cracher sur les premières images des prochaines aventures de nos super-héros préférés. Pour ce qui est du Blu-ray, on le conseille aux plus impatients et à ceux pour qui le contenu éditorial importe moins que la prouesse technique. Les autres peuvent peut-être attendre une édition un peu plus complète mais, quoiqu’il en soit, l’achat de la galette ici présentée ne devrait pas trop décevoir les innombrables spectateurs qui ont salué le film en salles.

A Propos de l'Auteur

FreedentWhite a publié 154 articles sur ce site.

Depuis son plus jeune âge, FreedentWhite développe une passion sans bornes pour le Septième Art. Par dessus tout, il aime Powell, Pressburger, Argento, Malick, Burton et Jodorowsky. Si certains croient qu'il a une dent contre Luc Besson – tout particulièrement lui –, il dévore pourtant tous les types de cinéma ; qu'ils soient d'auteur ou de divertissement (ou les deux). Avant tout, il aime les bons films.


Laisser un commentaire

Votre email ne sera jamais publié ou partagé.