Pourquoi la France a-t-elle déjà gagné l’Euro ?

À Bamboin nous ne sommes pas chauvins, et pourtant un constat s’impose. Malgré la défaite de notre équipe nationale face à l’Espagne (2-0), force est de constater que nos joueurs ont su redonner à la France le prestige qu’elle attendait depuis des années. L’Euro 2012, dans notre cœur, restera une période faste pour le football hexagonal, à tel point que nous allons vous dire pourquoi, en quelques points, la France a gagné l’Euro !

Tout d’abord, contrairement au début des années 2000, il est évident qu’un vrai esprit fraternel règne au sein du groupe. Fini la haine inspirée par Domenech et l’irrespect d’Anelka, cette équipe a su apprendre le respect et l’esprit de famille a tel point qu’il auraient pu passer la Noël ensemble autour d’une bonne dinde. D’ailleurs, le savez-vous? Nos bons Karim et David se pressent, en bon catholiques qu’ils sont, de réciter leur bénédicité avant chaque petite gorgée de Powerade tout autant que de sermonner leurs supporters irrespectueux de la bonne morale française.

La deuxième fierté de notre équipe réside bien sûr dans leur altruisme sans pareil. Afin d’illustrer nos dires, nous avons réussi à interroger quelques bleus sur les raisons de leur défaite face à l’Espagne. Voici ce qu’un d’entre eux nous a avoué (ce dernier a préféré garder l’anonymat par souci d’humilité): « Avec l’équipe, nous avons décidé que le salaire des joueurs de foot était tout simplement scandaleux. Afin de protester contre ce fait, nous avons laissé gagner les espagnols. En faisant cela, nous avons de fait renoncé a notre prime de victoire et permis de redonner humblement un peu d’argent à l’économie espagnole qui souffre tant. Nous tenons d’ailleurs a remercier François Hollande, fraichement élu qui nous a révélé le bonheur qui pouvait procurer la pauvreté « .

Qu’elle ingratitude avons-nous, nous qui avons préféré vous parler de l’altruisme alors que la vrai richesse qui différencie les bleus d’aujourd’hui aux résistants d’hier, est leur intelligence sans égal, qui nous fait espérer qu’un jour ce ne sera plus les énarques qui dominerons le palais bourbon mais bien les professionnels du ballon rond. Pensez, ignorants que vous êtes, à la profondeur d’esprit qu’il a fallu a Atem Ben Arfa pour embrasser langoureusement son Coach lors de son remplacement contre la Suède ou encore a l’incroyable tact qu’a eu Alou Diara en consolant Samir Nasri d’une bonne glace à la fraise après des performances un peu moins parfaites que d’habitude.

Que dire aussi du respect envers Laurent Blanc. On dit qu’un peuple est mort à l’instant où il cesse de respecter ses ancêtres et son histoire. Ce n’est pas un piège dans lequel risque de tomber l’équipe qui a justement offert à son Coach une nouvelle paire de chaussettes afin de remplacer d’anciennes que ce dernier avait depuis 1998, dit-t-on.

Finalement, la seule note négative de cet Euro serait Hugo Llioris, qui, à chaque match, nous a offert un concentré d’individualisme, rechignant à l’effort espérant se pouvoir avoir le temps de se livrer au plus tôt au tourisme si populaire des sombres ruelles de Kiev.

Vous savez maintenant pourquoi, d’après Bamboin, notre équipe touche la perfection et pourquoi, dès ce soir, nous devons tous sortir nos drapeaux et ravager les rues de Saint Sulpice Le Guérétois de notre joie et de notre confiance en l’avenir

Afin de finir notre article (parce que bon, c’est bien marrant tout ça mais il y a Hanna Montana qui va bientôt commencer et FreedentWhite est un grand fan), nous tenions nous aussi à rendre un vibrant hommage a Thierry Roland, ce grand journaliste.

« – Au fait, pourquoi on fait une minute de silence?

– Bah pour Thierry Roland

– C’est qui? »

Crédits photos: l’express.fr, foot01.com et sofoot.fr

Thibault Linte et Guillaume TIxier

A Propos de l'Auteur

thibault linte a publié 87 articles sur ce site.

Passionné de cinéma et de politique, cet illustre souverain de la myrtille a décidé de quitter les plaines verdoyantes de son enfance, pour parcourir le monde à la recherche de la connaissance suprême. En attendant de la trouver, il vous livre ici ses pensées sur un monde qu’il aimerait tant révolutionner. Sinon, Thibault dénigre les bobos, bien que son livre de chevet soit Cioran près du catalogue IKEA.


Un commentaire

  1. Posted 5 juillet 2012 at 12 h 13 min | Permalink

    Je pense que le prochain entraîneur devrait tester les coups de fouet, avec des enfants gâtés en général il n’y a que ça qui marche.

Répondre à JN@actualité numérique et référencement

Votre email ne sera jamais publié ou partagé.