Le Sport tue !

La cigarette tue, l’alcool tue, le sport et notamment les sports mécaniques, tuent. Mais que fait le Gouvernement ?

 Pour la cigarette, difficile de l’interdire, ça rapporte gros. L’alcool, c’est une de nos dernières industrie qui ne souffre pas trop, même si les viticulteurs se plaignent souvent.

 Par contre, on a pu voir encore ce dimanche, que malheureusement le sport fait aussi des victimes. C’était lors du rallye des Maures (triste jeu de mots) dans le Var, qu’une voiture a heurté violemment la foule faisant 2 morts et 19 blessés dont certains gravement.  Bien évidemment, nos pensées vont aux familles des victimes, un jeune spectateur de 20 ans ainsi qu’un commissaire de piste de 50 ans.

 C’est pourtant ça aussi le sport ; parfois il y a un imprévu qui intervient et un drame se produit, mais par définition, on n’y peut rien. On ne connait pas encore les causses exactes de l’accident, défaillance mécanique ou humaine, mais ce sont des choses qui arrivent. On peut quand même se poser la question de la pertinence de mettre en garde à vue le pilote et copilote de la Golf qui a heurté la foule…

La ministre des sports, Valérie Fourneyron souhaite prendre rapidement de nouvelles dispositions, sait-elle déjà rendue sur un rallye ? A-t-elle la moindre idée du niveau d’encadrement atteint dans cette discipline?

Aujourd’hui, l’organisation d’une quelconque épreuve de sport mécanique demande un dispositif de sécurité d’une sophistication très importante. Ce qui rend aussi son organisation plus difficile, provocant à terme la raréfaction de ce genre de manifestations. Seuls les gros résistent, les petits rallyes régionaux disparaissant petits à petits.

C’est à mon avis au public de se responsabiliser. On est loin des années 80 ou de la fin des années 70 où il suffisait de fermer les routes pour lancer un rallye. Aujourd’hui, sur chaque manche organisé en France, chaque virage est balisé de façon claire pour que les spectateurs puissent être en sécurité. Avant chaque départ, une voiture (voiture damier) passe pour contrôler et très souvent faire bouger le public qui n’est pas à sa place. Ensuite, 3 voitures de courses passent chacune leur tour à vitesse mesurée puis informent, à la fin de leur tour, l’organisation de course pour savoir si les conditions permettent ou non de lancer le départ. Enfin, dans chaque virage sont disposés des commissaires pour encadrer la sécurité des spectateurs et pilotes.

 Espérons donc que Madame la ministre ne prenne pas de décisions trop populistes : je sais que nous sommes dans un pays soit disant autophobe…

 Le drame est là, des gens sont morts, il faudra en faire le deuil, mais la vie continue.

Voici une vidéo qui montre comment se passaient les rallyes avant que les premières mesures de sécurité soient prisent:

 Sources photo : Nice matin

A Propos de l'Auteur

Intrépide a publié 15 articles sur ce site.

Pas d'orientation politique particulière. Très ouvert sur le monde qui m’entoure et les personnages qui en écrivent les grandes lignes.


Un commentaire

  1. Posted 26 juin 2012 at 12 h 13 min | Permalink

    Qu’on arrête de déresponsabiliser les gens bordel, ça commence à me taper sur le système. Les gens se mettent au bord d’une route où des bagnoles passent à 150, évidemment s’il y en a une qui sort de la route ça peut faire très mal, et on ne peut jamais anticiper la réaction de la voiture après un impact donc les zones sécurisées j’y crois pas trop.

    Lorsqu’on assiste à un rallye on sait que l’on prend des risques, point.

Répondre à agence immobilier beaulieu

Votre email ne sera jamais publié ou partagé.