Maldonado, la surprise du week-end

Avec une qualification surprenante en Q3, le vénézuélien victorieux avait réussi à se qualifier deuxième devant Alonso, mais derrière Hamilton sur la grille de départ du GP de Barcelone. Devant son public, l’espagnol aussi a réussi une jolie performance en plaçant sa Ferrari sur la deuxième ligne.  Mais quelques temps après la fin de la qualification, on apprenait la rétrogradation de l’anglais Lewis Hamilton à la dernière place de la grille. C’est donc bien en pôle que s’élançait le jeune pilote Williams, alors que son coéquipier, Bruno Senna, partait lui de la 18ème place.

Le français Romain Grosjean se qualifie 4ème (donc trois, suite à la dé-classification du pilote McLaren) devant son coéquipier Raikkonen, alors qu’il n’avait pas participé à la séance trois des essais libres, suite à des problèmes de pression d’essence. Jean-Eric Vergne partait lui aussi devant son coéquipier (tout comme Charles Pic) mais en 15ème position.

Après un bon départ, Alonso prend la tête devant Maldonado; le Français quant à lui subit quelques soucis au premier virage et se retrouve 5ème, derrière Raikkonen et Rosberg respectivement 3 et 4ème.

Jev a lui réussi un bel envoi qui le place en 10ème position après le premier tour.

Grosjean dépasse alors rapidement Rosberg mais reste à une quinzaine de secondes de son coéquipier Finlandais sans pouvoir le rattraper.

Au bout d’une dizaine de tours, M. Schumacher accroche le brésilien Bruno Senna et les deux abandonnent. L’allemand a été, après investigation des commissaires, sanctionné de 5 places de pénalité sur la grille pour la prochaine course.

Au premier changement de pneus, Maldonado ressort largement devant Alonso, légèrement gêné par Pic (qui écopera d’ailleurs d’un drive-through). Au deuxième ravitaillement, Maldonado perd du temps et Alonso se rapproche. Il se rapproche même jusqu’à se mettre à l’aspiration du pilote vénézuélien et donner espoir au public acquis à sa cause, mais ne trouvera finalement pas l’ouverture. Au bout de quelques tours, le leader reprend de l’espace, pour finir avec près de 3 secondes d’avance sur Alonso, qui se sera lui-même fait rattraper par Raikkonen, qui termine dans le sillage de la Ferrari alors qu’il était à 15 secondes des leaders 10 tours avant l’arrivée.

Derrière, Romain Grosjean est solide 4ème avec plus de 50 secondes d’avance sur Kobayashi; viennent ensuite Vettel, Rosberg et Hamilton, qui aura toute la course continué sa remontée depuis la dernière place, alors que Button, parti en milieu de grille, arrive juste derrière son coéquipier. Hulkenberg marquera le point de la dixième place.

Pastor Maldonado est donc le 5ème vainqueur différent depuis les cinq premières courses du championnat. Championnat qui s’annonce passionnant, avec Vettel et Alonso en tête à égalité de points, devant Hamilton et Raikkonen à respectivement 53 et 49 points.

À noter que quelques heures après la victoire de l’équipe Williams, un incendie s’est déclaré dans leur stand causant quelques blessés chez les mécaniciens du team et chez ceux des équipes voisines. On n’en sait pas plus pour le moment.

A Propos de l'Auteur

Intrépide a publié 15 articles sur ce site.

Pas d'orientation politique particulière. Très ouvert sur le monde qui m’entoure et les personnages qui en écrivent les grandes lignes.


Laisser un commentaire

Votre email ne sera jamais publié ou partagé.