Les légendes du rock épisode 11 : le Rock Féminin … et le Rock Français !

This entry is part 1 of 11 in the series Les légendes du Rock

Au cours des semaines à venir, Bamboin.com vous propose une série sur les légendes du rock et ses dérivés. Chaque mercredi et samedi, vous découvrirez tout ce que le monde du rock a pu et peut vous offrir de meilleur : des groupes de légende, des musiciens partis trop vite, des anecdotes mythiques, bref, on n’ira pas par quatre chemins, « Sex, Drug & Rock’n’Roll » ! Vous voilà prévenu !

Pour ce onzième et dernier épisode, nous vous proposons de nous pencher sur les légendes du rock féminin ainsi que des artistes français les plus marquants.

Le rock féminin

Aretha Franklin

Surnommée « The Queen of Soul », Aretha Franklin éclabousse le monde du Rhythm And Blues et de la Soul dès la fin des années 60, par son charisme, mais surtout par sa voix chaude et puissante.  A travers des titres comme « Respect »,  « I Say A Little Prayer », ou encore « Think », elle explose sur la scène internationale pour y laisser à tout jamais une trace indélébile !

En 45 ans de carrière, Aretha peut se vanter d’avoir obtenu 18 Grammy Awards, mais aussi d’être devenue la première femme à être introduite au «  Rock And Roll Hall Of Fame » en 1987 !

Janis Joplin

Symbole du mouvement Hippie des années 70, l’icône de San Francisco a su faire sa place dans le rock par sa voix inimitable. Timbre rocailleux, puissance incomparable, elle s’est hissée au panthéon de son art avec des titres comme « Summertime ».

Comportement rebelle et libéré, véritable écorchée vive, Janis Joplin décède à 27 ans en 1971, emportant avec elle son talent infini. Elle, qui réussit à percer dans un monde musical alors  ultra dominé par les hommes, a ouvert la voie à un nombre incalculable de chanteuses rock, par sa façon rageuse et sauvage de s’exprimer au féminin !

Joan Jett

Née à Philadelphie en 1958, Joan fait ses premières armes en tant que guitariste, avec « The Runaways », groupe de Glam Rock dans les années 1970, et le hit « Cherry Bomb ».

En 1982, Joan passe au chant avec le groupe « Blackhearts » et affole les compteurs des hits parades avec le titre « I Love Rock’n’Roll » ! Ayant essentiellement mis l’accent sur ses talents de productrice depuis les années 1990, Joan n’en reste pas moins une icône du rock féminin !

Patti Smith

Patti Smith entre dans le circuit du rock dès la fin des années 60, mais doit attendre 1978 et le titre « Because The Night », coécrit avec Bruce Springsteen, pour que soient écrits son nom et celui du « Patty Smith Group » dans les charts Américains !

Suite à une longue période d’absence (un album entre 78 et 96), Patti revient sur les planches en 1998 pour depuis ne plus les quitter ! Mariant la poésie au rock traditionnel, Patti Smith, par sa voix brute et intense, est considérée comme la « marraine » du mouvement Punk de la fin des années 1970, rien que ça !

Le rock français

Telephone

Fort de leurs 10 ans de carrière de 1976 à 1986, Téléphone laisse une trace incontournable dans l’histoire du rock français. Très présents sur la scène française comme internationale !

Porté par la voix de Jean-Louis Aubert et la guitare saturée de Louis Bertignac, le groupe marque les esprits avec des tubes comme « New York Avec Toi », « Argent Trop Cher » ou encore « Ça (C’est Vraiment Toi) ». Aujourd’hui séparés, on peut suivre les carrières solos de Bertignac et Aubert qui remportent encore un franc succès !

Trust

Créé en 1977, Trust arrive sur le devant de la scène française et internationale au début des années 1980 avec l’album « Répression » où figure le fameux « Antisocial », hymne de toute une génération ! C’est à ce jour l’un des seul groupe français à avoir su rivaliser avec les plus grands tels Iron Maiden ou encore Antrhax.

Après plusieurs séparations et reformations, le groupe sort son dernier album « 13 à table »  en 2008 et est toujours visible sur scène.

Noir Désir

A la fin des années 1980 Noir Désir voit le jour mais ce n’est qu’en 1996 que le groupe se forge son statut de meilleur groupe de rock français avec l’album « 666.667 Club ». Des riffs acérés, des textes poétiques et torturés font le succès du quatuor, qui fait également beaucoup parlé de lui en 2003, lorsque le chanteur Bertrand Cantat assassine sa femme et met ainsi la carrière de Noir Désir entre parenthèses.

Le grand retour est annoncé en 2008 avec la sortie de 2 titres exclusifs, mais à la surprise générale le groupe se sépare fin 2010 laissant un grand vide dans le paysage rock français …

Damien Saez

On adore ou on déteste, mais on ne reste pas insensible au personnage Damien Saez ! Avec des textes engagés et torturés, le tout imprégné d’une voix agressive et tourmentée, il observe une reconnaissance immédiate en 1999 avec l’album « Jours Etranges », album comportant notamment le single « Jeune et Con ».

Damien retourne à ses sources rock, avec « Debbie » en 2004. Après un triple album noir et poétique en 2007, Damien nous laisse sur un dernier opus en 2010, intitulé « J’accuse », bercé sous le sceau d’un rock plein de rage et énergique !

 Crédits photos : ici, ici, ici ainsi que , , ou encore  et .

A Propos de l'Auteur

Foiflard a publié 24 articles sur ce site.

Grâce à ma passion pour la musique rock (et ses dérivés), j’essayerai de vous faire découvrir de manière régulière des albums récents à fort potentiel, ou de vieux classiques à ne jamais oublier ! J’espère donner à chacun de vous l’envie de vous plonger un peu plus dans l’univers du rock’n’roll et de vous y accompagner du mieux que je peux !


Series NavigationLes légendes du rock épisode 10 : les autres dérivés >>

Laisser un commentaire

Votre email ne sera jamais publié ou partagé.