Les légendes du rock épisode 4 : le Rock (le seul et unique)

Au cours des semaines à venir, Bamboin.com vous propose une série sur les légendes du rock et ses dérivés. Chaque mercredi et samedi, vous découvrirez tout ce que le monde du rock a pu et peut vous offrir de meilleur : des groupes de légende, des musiciens partis trop vite, des anecdotes mythiques, bref, on n’ira pas par quatre chemins, « Sex, Drug & Rock’n’Roll » ! Vous voilà prévenu !

Pour ce quatrième épisode, nous vous proposons de nous pencher sur les légendes du Rock (tout court !), à travers une sélection non exhaustive des artistes qui ont marqué les prémices de ce style.

The Beatles

John Lennon a dit : « Rien ne m’a vraiment touché jusqu’au jour où j’ai entendu Elvis. S’il n’y avait pas eu un Elvis, il n’y aurait pas eu les Beatles ». Voilà qui résume à merveille l’état d’esprit et la musique de ces 4 anglais nés à Liverpool au début des années 40 pour faire du rock’n’roll !

Leur premier vrai album intitulé « Please Please Me », enregistré en moins de 10h montre en main, est sorti le 22 mars 1963 ; il atteint la tête du hit-parade, où il se maintient durant sept mois.

La « Beatlemania » est lancée. Le groupe devient très vite la coqueluche de toutes les anglaises et s’exporte assez rapidement dans le reste du monde, notamment aux Etats-Unis.

Au-delà de ce véritable phénomène de « boys band », les 4 Beatles font considérablement avancer le rock vers une musique beaucoup plus recherchée et originale ; ils sont le déclencheur qui a permis au rock de devenir ce qu’il est aujourd’hui, beaucoup d’artistes comme Motörhead le reconnaissent !

En 1969, le groupe est dissous par John Lennon qui l’avait créé 10 ans plus tôt, la boucle est bouclée et les Beatles garderont toujours cette image d’avant-gardiste du rock !

The Who

L’histoire du groupe commence en 1964 à Londres, après que le batteur Keith Moon, alors âgé de 17 ans, ait rejoint les 3 autres musiciens dans le groupe « The Detours », rebaptisé alors « The Who » !

Considérés comme les précurseurs du mouvement punk, grâce à leur rock ultra énergique, le groupe est passé par de nombreux styles musicaux : psychédélique avec « A Quick One, While He’s Away » en 1966, concept album avec « The Who Sell Out » en 1967, opéra rock avec « Tommy » de 1969 et enfin boucles de synthétiseurs avec « Who’s Next » en 1971.

Malgré toutes ces explorations, les Who n’en restent pas moins un groupe légendaire, par son énergie et sa folie scénique hors du commun pour l’époque et par leur son authentique : guitare saturée, batterie technique et anarchique, basse d’une grande virtuosité, le tout couronné par une voix charismatique et puissante !

Avec neuf albums entre 1965 et 1978 (année de décès de Keith Moon) et des morceaux comme « My Generation », « Baba O’Riley », « Behind Blue Eyes » ou encore « Won’t Get Fooled Again », les Who restent les pionniers pour leur époque en termes d’énergie, de puissance et de folie !

Le + bamboin 

Le batteur des Who, surnommé « Moon The Loon » (Moon le Dingue !) a toujours été capable des pires facéties imaginables!

La plus connue est sans nul doute son audition et son entrée dans le groupe, qui fut racontée par le guitariste Pete Townshend : « Il est venu à un de nos concerts et a dit : « Je peux jouer bien mieux que votre batteur ! » Il s’installa alors derrière la batterie et la détruisit presque complètement. Nous nous sommes dit immédiatement : « C’est l’homme qu’il nous faut ! » ».

Moon gagne très vite la réputation de tout détruire, aussi bien ses propres batteries en fin de concert que les chambres d’hôtels dans lesquelles il réside. La plus célèbre histoire à son sujet serait celle d’avoir englouti une Rolls Royce dans la piscine d’un hôtel du Michigan.

Concernant ses batteries, leurs durées de vie dépassaient rarement celle d’un concert et les éléments devaient être fixés au sol, afin qu’ils ne se déplacent pas sous la puissance de ses frappes. Il alla même lors d’un concert jusqu’à acheter des feux d’artifices qu’il fixa à sa batterie, avant de les faire exploser en fin du concert, laissant, selon la légende, un trouble auditif permanent à Pete Townshend !

The Rolling Stones

The Rolling Stones est un groupe de rock britannique formé en 1962 à Londres. Le nom du groupe vient d’une chanson de Muddy Waters, « Rollin’ stone ».

Le blues a toujours été la source d’inspiration principale des Stones, qui ont été l’un des principaux acteurs du retour de cette musique sur le devant de la scène, à travers le « British Blues Boom ». Les premiers enregistrements des Rolling Stones sont des reprises de blues et de rhythm and blues américains.

D’abord connu au Royaume-Uni, le groupe s’exporte ensuite aux Etats-Unis dans le sillon des Beatles. Leur single de 1965, « (I Can’t Get No) Satisfaction » fait connaître les Stones à l’échelle planétaire.

Le groupe a publié 22 albums studio au Royaume-Uni (24 aux États-Unis), 8 albums live (9 aux États-Unis) et 32 compilations. En 1990, le groupe estime avoir vendu plus de 200 millions d’albums dans le monde.

Les Rolling Stones sont entrés au Rock and Roll Hall of Fame en 1989 et Mick Jagger a été anobli par la reine d’Angleterre en 2003.

Queen

Formé en 1970 sur le sol britannique, Queen réalise son premier album intitulé « Queen » en 1971 et annonce déjà la couleur : une voix puissante et mélodique, une guitare et des chœurs aux sons « majestueux  » (dans le sens anglais du terme !) et des sonorités jusque-là jamais entendues.

S’en suit le début d’une réelle percée sur la scène internationale avec l’immense succès de « Bohemian Rapsody » en 1975.

Au fil des années, une liste incroyable de morceaux mythiques voit le jour, avec de véritables hymnes tels que « We Will Rock You » et « We Are The Champions » (1977), « Don’t Stop Me Now » (1978), « Another One Bites The Dust » (1980) , « Radio Gaga » et « I Want To Break Free » (1983), « I Want It All» (1989), j’en passe et des meilleurs !

L’histoire du groupe s’arrête malheureusement en 1991 avec le décès du chanteur Freddie Mercury, victime du SIDA, emportant avec lui sa voix transcendante, ainsi que ses talents incomparables de show-man.

Queen, par son rock aux accents pop et par l’efficacité de ses mélodies, se situe dans le club très restreint des groupes britanniques aux succès commerciaux les plus retentissants de ces trente dernières années !

Motörhead

Faut-il encore présenter Motörhead, un des groupes les plus mythiques de l’histoire du rock ?!

La plupart du temps composé en power trio, avec comme seul membre encore actif depuis la création du groupe Lemmy Kilmister, le groupe se voit attribuer l’étiquette de speed ou trash metal, mais les 3 rockeurs préfèrent de loin l’appellation « rock’n’roll » !

Fort de leur aventure créée il y a plus de 35 ans, Motörhead compte à ce jour 20 albums qui ont toujours connu un succès planétaire. Le groupe est facilement reconnaissable à ces rythmes rapides, une guitare saturée et efficace, parfois très lourde dans la tradition metal, parfois agressive dans la tradition rock’n’roll, mais surtout reconnaissable à la basse saturée et utilisée telle une guitare par Lemmy.

La formation a su traverser les époques en évoluant à leur façon sans pour autant changer la marque de fabrique et la touche Motörhead. Ainsi, de 1986 à 1995, le power trio recrute un second guitariste, Würzel, qui vient épauler Phil Campbell (actuel guitariste) pour sortir des albums mythiques tels que « 1916 » ou « Bastards ».

Au cours de cette période, Mikkey Dee prend la place de Phil Taylor à la batterie et lorsque Würzel quitte le groupe en 1996 on obtient le line up actuel.

Bien que la moyenne d’âge du groupe se situe autour des 60 ans, Motörhead sort un album tous les 2 ans à partir de cette période et enchaine pas moins de 60 dates par an !

« The World Is Yours » est sorti en 2010 et a laissé place à une tournée de 2 ans encore en cours. Désormais, chaque année qui passe ne fait que rajouter à la légende du trio qui ne semble pas près de s’arrêter de faire vivre le rock’n’roll !

Crédits photos : lemarchanddesons.com, sauvage-production.com, blogspot.com (ici et ) et darkwoman2.

A Propos de l'Auteur

Foiflard a publié 24 articles sur ce site.

Grâce à ma passion pour la musique rock (et ses dérivés), j’essayerai de vous faire découvrir de manière régulière des albums récents à fort potentiel, ou de vieux classiques à ne jamais oublier ! J’espère donner à chacun de vous l’envie de vous plonger un peu plus dans l’univers du rock’n’roll et de vous y accompagner du mieux que je peux !


Les légendes du rock épisode 5 : le Hard RockLes légendes du rock épisode 3 : le Rock Psychédélique

Laisser un commentaire

Votre email ne sera jamais publié ou partagé.