Georges Brassens n’était pas mort !

La rumeur disait que le sétois à la glorieuse moustache s’était éteint un certain 29 Octobre 1981, après avoir marqué le paysage musical français par des œuvres telles « Le Gorille » ou « Le Pornographe ».

Mais il semblerait que d’entre les morts, une voix s’éleva pour nous prouver le contraire … En 2007, « The Brassens » apparaît en effet, surfant sur la vague internet, proposant des versions revisitées de musiques modernes, à la sauce Brassens, vous l’aurez compris.

Rythmique de guitare acoustique, voix grave et savoureuse roulant les « R » comme l’aurait fait l’auteur des copains d’abord, le mélange est terriblement efficace et le charme opère à merveille !

Plusieurs titres remportèrent un grand succès, dont les célèbres « DJ » de notre gloire nationale Diams ou « Plus Dur, Meilleur, Plus Rapide, Plus Fort » des Daft Punk.

L’album éponyme (EP 4 titres) est diffusé sous le label indépendant « Les Disques Bien » en 2007 et obligera le groupe à se rebaptiser « La Pompe Moderne », après que notre vieil ami Pascal Nègre et sa bande de racketteurs aient dénoncé une atteinte aux droits de propriété intellectuelle, le jour de la sortie en bac bien sûr. Il ne faudrait surtout pas laisser passer une occasion de faire perdre du temps et de l’argent aux artistes méritants.

Après 3 000 exemplaires écoulés, une apparition sur les planches devenait inévitable et nos pompistes déclenchèrent l’unanimité lors d’un concert à Paris en 2008, conduisant le groupe à partir sur la route. Le dernier opus « Greatest Hits » (2009) sera d’ailleurs l’enregistrement live du concert parisien.

La formation comprît de nombreux musiciens, formant une sorte de collectif mouvant. Parmi eux, Véro de Champigny à la batterie, Léonard de Veni Vedi Vinci à la basse, Le Pyromane aux clarinettes et au clavier et Mustafa Lafayette au sax et « synthés analogiques Baudelairiens ».

Le 31 Octobre 2011 et après deux années de tournée, Georges est retourné reposer en paix, les guitares sont raccrochées, cette fois, la pompe est définitivement désamorcée.

Crédit photo : culturopoing.com

A Propos de l'Auteur

Foiflard a publié 24 articles sur ce site.

Grâce à ma passion pour la musique rock (et ses dérivés), j’essayerai de vous faire découvrir de manière régulière des albums récents à fort potentiel, ou de vieux classiques à ne jamais oublier ! J’espère donner à chacun de vous l’envie de vous plonger un peu plus dans l’univers du rock’n’roll et de vous y accompagner du mieux que je peux !


Laisser un commentaire

Votre email ne sera jamais publié ou partagé.