Blu-ray – The Help (La Couleur des sentiments)

Genre : Drame

Un film britannique de Tate Taylor, avec Emma Stone, Viola Davis, Jessica Chastain … , sorti en 2011.

Film : 6/10

Technique : 10/10

Bonus : 5/10

L’histoire : Au début des années 60, par l’initiative de l’apprentie journaliste Skeeter, deux afro-américaines racontent leur quotidien au service des blancs dont elles élèvent les enfants.

The Help est à l’évidence avant tout un film d’actrices. Tate Taylor, qui adapte ici le best-seller de sa meilleure amie Kathrynn Stockett, livre une mise en scène sincère (le sujet le touche tout particulièrement et on n’en doute pas) mais anodine et sans éclats de génie. Pire, on pourra dire que le jeune cinéaste, qui n’avait auparavant jamais rencontré de succès public, nous sert l’exemple typique du « film à oscars ». Un grand sujet, une belle cause, des bons sentiments, un certain penchant pour le mielleux tire-larmes … Rien ne nous est épargné. A cela s’ajoute une vision binaire assez atterrante (les blanches toutes mauvaises, les noires toutes bonnes), ainsi qu’une bande originale banale ne servant qu’à souligner grassement les moments d’émotion. C’est pourtant avec un large sourire qu’on quitte la projection …

Comment expliquer ce sentiment ? Peut-être premièrement par la présence lumineuse d’Emma Stone, dont l’auteur de ces lignes est tombé amoureux dès la première apparition. Dans le rôle de Skeeter, la jeune journaliste, elle est rayonnante (d’où l’envie de la revoir très vite dans Amazing Spider-Man). A première vue héroïne du récit, elle est en réalité un point d’entrée pour le spectateur. Ensuite, Viola Davis (Aibileen dans le film) et Octavia Spencer (Minny Jackson) prennent le dessus, laissant à Emma Stone quelques apparitions délicieuses, qui donnent une consistance tout à fait jouissive à son personnage.

Davis et Spencer fournissent elles aussi une prestation de premier ordre. Manque de chance, comme dit plus haut, le scénario lisse le rôle des « bonnes ». C’est alors les personnages de Bryce Dallas Howard et surtout de Jessica Chastain qui maintiennent l’intérêt du spectateur. Cette dernière, extra, démontre sa capacité à jouer tout et son contraire (The Tree of Life et The Help la même année, par exemple). Tour à tour pétillante, déjantée puis désorientée et en manque d’amour, elle est clairement l’une des meilleures actrices en activité. Ses scènes, que l’on attend toujours avec impatience, sont les plus réussies du film.

Le long-métrage de Tate Taylor suit donc à la ligne un cahier des charges pas très enthousiasmant, tout en nous donnant à voir une troupe d’actrices absolument exquises, des décors et costumes qui flattent la rétine et une atmosphère funky pas déplaisante. Ces qualités le font se démarquer d’œuvres datées comme The Color Purple. Tout à fait regardable, The Help gagne-t-il cependant à être découvert en HD, tranquillement chez soi, affalé dans son canapé face à son écran plat ?

Oui, définitivement oui. Plutôt que sur le DVD, précipitez-vous sur le Blu-Ray. Remarquable dans le piqué de l’image, le transfert fait office de démo technique. Une habitude chez Disney. Les couleurs sont parfaitement restituées et il y a fort à parier que ce visionnage en HD rehausse nettement l’expérience du film par rapport à la version SD. Côté son, il en va de même, et bien que The Help ne soit pas par nature le type de film à faire cracher votre installation (pour cela, Transformers 3 est toujours disponible …), l’excellence est au rendez-vous.  Pour les bonus, c’est une autre histoire …

En général, immense succès au box-office rime avec multitude de suppléments … Ce n’est pas vraiment le cas cette fois-ci. Aux désormais courantes fonctionnalités BD-live vient s’adjoindre un making-of émouvant, mais assez pauvre en informations, ne dévoilant aucune image de tournage et se focalisant sur le retour du réalisateur, après coup, dans les décors de son film … Un autre court documentaire propose un hommage aux femmes afro-américaines ayant inspiré le film. Là encore, on ne peut nier l’émotion, mais voir des filles remercier leur mère pour tout ce qu’elles ont fait et celles-ci pleurer en retour ne sera pas du goût de tous les cyniques. Outre un clip pour la mauvaise chanson du générique de film, le disque présente finalement une série de scènes coupées, toutes présentées par Tate Taylor. Globalement assez fades, on comprend qu’elles ne se soient pas retrouvées au montage définitif du film, à une ou deux exceptions près. Il n’en reste pas moins que ces scènes inédites sont le supplément le plus intéressant de cette édition.

A moins d’être effrayé par le côté sentimentaliste de l’œuvre, le lecteur avide de nouvelles péloches à se mettre sous la dent devrait néanmoins se satisfaire de l’achat de cette galette. Techniquement irréprochable, ce Blu-Ray est surtout l’occasion de découvrir un petit film maladroit, mais ensoleillé par les sourires d’Emma Stone et Jessica Chastain. Des atouts qui feraient défaillir le plus sensé des êtres humains (enfin, surtout des êtres masculins).

Crédits photos : jeuxactu.com et rotten tomatoes.

A Propos de l'Auteur

FreedentWhite a publié 154 articles sur ce site.

Depuis son plus jeune âge, FreedentWhite développe une passion sans bornes pour le Septième Art. Par dessus tout, il aime Powell, Pressburger, Argento, Malick, Burton et Jodorowsky. Si certains croient qu'il a une dent contre Luc Besson – tout particulièrement lui –, il dévore pourtant tous les types de cinéma ; qu'ils soient d'auteur ou de divertissement (ou les deux). Avant tout, il aime les bons films.


5 Commentaires

  1. Posted 17 mars 2012 at 8 h 43 min | Permalink

    I like how this is translated as The Color of Sentiments xD

  2. Posted 17 mars 2012 at 8 h 44 min | Permalink

    isn’t it? 😉

    • Posted 2 août 2012 at 20 h 40 min | Permalink

      I know this if off topic but I’m looking into beignning my own blog and was keen what all is required to get setup? I’m assuming having a blog like yours would cost a pretty penny? I’m not very web savvy so I’m not 100% certain. Any suggestions or guidance would be greatly appreciated. Many thanks

      • BluberryKing
        Posted 7 août 2012 at 16 h 35 min | Permalink

        Actually, it is quite easy to start a blog like this, if you have time.
        We use WordPress which is very well designed and easy to use. So you first have to subscribe to a host for your domain (around 10$/y for the simplest one and a bit more for one like ours).
        Then, you can install WordPress there and find a design on the web (themes for wordpress).
        Then, it is very easy, you can donload plugins in order to customize your sites capabilities and with lots of tutorial readings about wordpress and plugins, you can have a very good website.
        We recently did an article with a selection of wordpress plugins (http://www.bamboin.com/fr/2012/08/03/quels-plugs-in-pour-wordpress-1/)
        So feel free to use it ^^.

        If you have any other questions, do not hesitate

        • BluberryKing
          Posted 7 août 2012 at 16 h 37 min | Permalink

          If you really do not have any blog experience, you can start with a online wordpress blog: no need to pay for a domain and easier custonization (even if it also imply less choices of customization).

Laisser un commentaire

Votre email ne sera jamais publié ou partagé.