Quand la politique menace le Football

Sans prendre parti pour quiconque, je vais essayer dans cet article de défendre avant tout l’intérêt du sport dans sa globalité. Et il est évident qu’une telle annonce a de quoi faire frémir tous ceux qui, comme moi, sont des amoureux du jeu. C’est pourquoi j’ai décidé de prendre ma plume. De quelle annonce je parle ? Celle de M. Hollande le 27 février dernier bien sûr.

Cela ne vous aura pas échappé, dans cette période de surenchère pré-électorale, UMP et PS jouent à qui ira encore plus loin … Et depuis lundi, c’est M. Hollande qui a pris un sérieux avantage sur son adversaire. Sa révolution : la nouvelle tranche d’imposition de 75% sur les revenus de plus de 1 million d’euros par an.

Quel lien avec le sport me direz-vous? A première vue, peut-être aucun. En cherchant un peu, un problème et pas des moindres : nos chers footballeurs professionnels. Eux, qui sont tant critiqués et d’ailleurs souvent à raison pour leur manque de jugeote, ont vite compris que leurs intérêts étaient en danger et entendent bien le faire savoir. Et oui, si pour vous et moi, 1 million d’euros par an c’est encore très loin, pour un « bon » footballeur de ligue 1, c’est presque banal. En effet, le revenu moyen est de 45 000€ net par mois ; encore assez loin des 83 334€ qu’il faut gagner pour être assujetti à cette nouvelle tranche. Les données sont difficilement accessibles, mais si l’on prend l’exemple d’un club comme l’Olympique de Marseille, pas moins de 15 joueurs gagnent plus de 1 million d’euros par an et pas les moindres. Et que dire du Paris Saint-Germain avec l’arrivée des qataris ?

Il y a une corrélation entre le niveau du joueur et son salaire, tout comme il y a corrélation entre bons joueurs et grande équipe. Oui mais voilà, le système français étant déjà bien mois avantageux en matière d’imposition que ceux de ses voisins, comment attirer de nouvelles stars en leur promettant une nouvelle tranche d’impôts à 75%. C’est simplement impossible. Notre chère ligue 1, déjà bien pauvre en termes de jeu et de grands noms, est encore plus menacée depuis ce dernier coup d’éclat.

Alors c’est vrai, les détraqueurs diront qu’à plus d’1 million d’euros par an de revenu, les footballeurs ne sont pas les plus à plaindre. Soit, mais d’un point de vue purement sportif et objectif, on ne peut nier l’impact énorme qu’aurait une telle loi dans le milieu footballistique. Il est vrai que dans les autres sports, ces montants sont encore loin d’être atteints, mais à long terme, cette question pourrait se poser pour le rugby, qui en matière de salaires, ne cesse de battre des records.

Ce rugby français, devenu professionnel il n’y a pas si longtemps [NDLR 1995], semble bien suivre l’évolution rapide du football. Une grande différence persiste toutefois : la qualité du top 14 (championnat de France de rugby) est l’une des meilleures au monde. Mais à terme, ce championnat que beaucoup nous envient pourrait se retrouver menacé par une telle politique. Les grands joueurs, qu’ils soient français ou étrangers, ne trouveront plus d’intérêts financiers à venir jouer en France et la déserteront.

Sources: L’Equipe, OMlesite.fr, L’express

Crédits photos: ici et

A Propos de l'Auteur

Sportix a publié 8 articles sur ce site.

Passionné par le sport en général mais aussi de politique, il a enfin décidé de quitter son écran télé pour prendre sa plume. Adepte de la critique facile mais constructive, il est également capable de manier l'humour avec habileté.


Un commentaire

  1. visiteur
    Posted 4 mars 2012 at 10 h 38 min | Permalink

    La taxation existante est à 40% au dessus de 1m d’euros par an, Monsieur Hollande n’a pas compris qu’il est plus intéressant de taxer 100 joueurs à 40% que 20 joueurs (ceux qui resteraient) à 75%! Et c’est la même chose pour les grandes entreprises! François devrait Ptetre retourner à l’école, qui sait, il pourrait même apprendre à parler anglais ainsi que l’hymne national de son pays 😉

Un Trackback

  1. […] Football sur son projet d’imposer les revenus supérieurs à 1 million d’euros par an à 75% (un article a été consacré à cette polémique sur bamboin.com). François Hollande a prié les dirigeants […]

Laisser un commentaire

Votre email ne sera jamais publié ou partagé.