Kris Menace

Salut mes pti’ rebuts du système pop/rock.

Nous allons aujourd’hui parler d’un artiste au nom un peu loufoque, Kris Menace. Ne vous laissez pas débouter par si peu, ça serait dommage. Attendez au moins de savoir qu’il est allemand. sick

De son vrai nom Christophe Hoeffel, ce DJ d’outre-Rhin réside actuellement à Paris, c’est du moins ce qu’affirme wikipédia. On a envie d’y croire, car ils sont rares les DJ prolifiques faisant le chemin dans ce sens. Ah l’appel de Berlin …

Pour la suite, il a commencé à travailler comme producteur et écrivain au milieu des années 90 dans différents projets, mais n’a acquis son pseudonyme Kris Menace qu’en 2005. Un homme de projets je vous l’dis, nombreux seront ceux sur lesquels il travaillera. En 2005 toujours, il se lie au français Lifelike, aujourd’hui membre de son label, dans l’intention de broder du serpolet. Arrêtez-moi si je m’égare. Cet album : Discopolis, connaîtra un succès retentissant dans les clubs du monde entier et notamment sur l’île de béton. Pour info, le béton d’Ibiza, c’est un peu les prés modernes de Woodstock. En termes d’influence, d’affluence et d’effluves odorants …

Passons maintenant au projet qui me tient à cœur, puisque je me le passe en boucle depuis le début sans que vous en ailliez encore l’ébauche. « Ca va pas mal, égoïste ! »

Ce projet se nomme Stars on 33, en collaboration avec deux autres DJ, dont l’énumération me parait plus fastidieuse qu’autre chose. Cette petite merveille est un EP de 5 titres sorti sur vinyle. 5 cartouches seulement aux allures de « house filtrée » qui lui vaudront d’être retenu sur la compile Aeroplane. Pour ma part j’ai choisi Luv.

C’est vrai quoi, un peu d’amour mal orthographié, c’est autant de signes biaisés qui font qu’un baisé peut très bien déraper. Pour l’heure, on se laisse fondre dans ce disco mielleux. Réchauffé par le rythme cosi et bercé par ce piano qui miaule et ronronne dès qu’on le cajole. Ça donne envie de danser ce merdier. Alors on repart de plus belle, encensé, on y remuerait bien la main, pour peu qu’elle finisse autour d’une jolie blonde … Mais c’est une toute autre histoire. En attendant on a déjà pas mal écrit, place à la belotte coinché.

Crédits photos : GermanSparrows

A Propos de l'Auteur

Mister V. a publié 27 articles sur ce site.

« Je jette avec grâce mon feutre, Je fais lentement l'abandon; Du lourd manteau qui me calfeutre, Et je tire mon espadon; Elégant comme Céladon, Agile comme Scaramouche, Je vous préviens, cher Myrmidon » D’un poom je fais tchak, C’est au boom que j’attaque !


Laisser un commentaire

Votre email ne sera jamais publié ou partagé.