Le changement ? Pas maintenant.

Enfin, il est disponible ! Pressez vous de le lire, c’est révolutionnaire !! Quoi, vous n’avez pas entendu parler de ce qui s’annonce !!! Vous devriez parce que ça changera radicalement nos vies !!!!

Fous êtes-vous, vous qui aviez cru un instant qu’un changement était possible dans notre monde monotone ; c’est une blague, rien ne va changer !

Ce jeudi 26 janvier, notre très cher François Hollande a donc présenté ses « 60 engagements pour la France ».

Bon, et bien, voilà, pas grand-chose de révolutionnaire.

Alors que la politique ultra libérale de l’union a conduit ces dernières années à des décentralisations en masse, les propositions socialistes n’ouvrent gère la voie à un changement radical de tendance.

  • 150.000 emplois jeunes. Oui, on les connait ceux là, au moins ils ont l’avantage d’être pas si mal pour les jeunes.
  • 60.000 emplois éducatifs. Ça ok, c’est pas mal, même si tout n’est malheureusement pas qu’une question de moyen dans l’enseignement. De ce côté d’ailleurs, silence radio : réforme de l’enseignement, de la « formation des maîtres », … oh non, on ne va quand même pas lancer des polémiques alors que l’on n’est pas encore élu.

A part cela pas grand-chose, heureusement que le volet fiscal est un peu plus garni. Un redressement passerait-il donc nécessairement par le pouvoir de l’argent ?

Passons donc aux réformes fiscales.

Bien qu’un peu plus réjouissantes, les propositions ne peuvent pas se targuer d’être très agressives. Il m’arrive même de penser que les mesures du gouvernement sont parfois plus osées.

  • Pas de TVA sociale ou autre moyen de financement de la sécurité sociale. Les taxes sur le travail resteront donc outrageusement élevées et les entreprises se féliciteront de pouvoir travailler avec quelques petits Chinois.
  • Une augmentation de l’impôt sur le revenu très modérée avec une simple tranche supplémentaire à 45% pour les revenus de plus de 150.000€ par part fiscale. Autant dire une augmentation pour la forme plus que pour la justice sociale.
  • Et bien sur, toujours rien sur le financement des retraites ni sur l’accompagnement des chômeurs. En même temps, quand on n’a pas pour ambition de redresser l’économie, pourquoi s’occuper de sans emplois qui le resterons encore quelques années ?

Passons en maintenant aux grandes propositions idéologiques de la campagne.

  • Inscrire la laïcité dans la constitution ! Pour quoi faire ? Les lois de 1901 sont appliquées, et renforcer la constitution française n’aurait comme intérêt que de poser une nouvelle barrière entre l’union européenne et notre pays (l’ordre d’importance des lois étant comme suit : constitution, traités internationaux dont traités européens, lois nationales). Ah si, autre avantage, donner un peu de nourriture afin d’engraisser le FN.
  • Faire de la finance notre ennemi. Oui, ça fait gagner des voix, mais qu’est ce que ça veux dire ? Proposer des solutions nationales à des problèmes internationaux ? Il serait peut-être mieux de réfléchir à une vraie solution efficace pour la zone Euro et ainsi, proposer à cette union une voie alternative à celle de la globalisation libérale à l’Allemande qui tue des pays d’Europe valeureux, mais non adaptés.

Pour conclure, ce ne seront pas ces engagements qui me feront dormir mieux ce soir. Et bravo à Monsieur Hollande d’avoir sciemment esquivé les deux grands enjeux des années à venir : la protection de l’économie française et européenne et la souplesse monétaire de la zone euro.

Petite note positive quand même, les propositions sur l’internet vont enfin dans le sens de l’histoire : une taxe sur la propriété intellectuelle incluse dans l’abonnement internet contre la dépénalisation du téléchargement. Voter à gauche, c’est utile quelques fois.

Bref ! Nom de dieu, Quand tu voudras être président:

  1. Propose quelque chose de nouveau à ton pays.
  2. Ne te recentre pas sur la politique intérieure, on fait partie d’une union quand même.
  3. Rappelles-toi que notre adversaire économique, c’est la Chine et pas les pays arabes. Parce que ça va pas mal le populisme.
  4. Souviens-toi que l’argent ne fait pas tout.

Crédit photo : Libération.fr

A Propos de l'Auteur

thibault linte a publié 87 articles sur ce site.

Passionné de cinéma et de politique, cet illustre souverain de la myrtille a décidé de quitter les plaines verdoyantes de son enfance, pour parcourir le monde à la recherche de la connaissance suprême. En attendant de la trouver, il vous livre ici ses pensées sur un monde qu’il aimerait tant révolutionner. Sinon, Thibault dénigre les bobos, bien que son livre de chevet soit Cioran près du catalogue IKEA.


Laisser un commentaire

Votre email ne sera jamais publié ou partagé.